Vous êtes ici

L’herpès génital

L’herpès génital

Deux millions de Belges sont porteurs de l’herpès.

Vaccin

Non

Symptômes

Ils peuvent apparaître de 2 à 20 jours après la contamination:

  • Vésicules (cloches) remplies de liquide puis boutons, sur les organes génitaux ou l'anus. Douleur souvent importante.
  • Douleurs lorsque l'on urine.
  • Les symptômes peuvent apparaître plusieurs années après qu'on ait été infecté. Il faut donc se protéger et protéger son/sa/ses partenaire(s) après une prise de risque.

Dépistage

Examen médical, frottis* ou prise de sang (s'il n'y a pas de symptômes)

Traitement

Crèmes ou traitements antiviraux appropriés qui permettent de soulager et de freiner les récidives, mais pas de guérir. On reste porteur à vie. La maladie évolue souvent par poussées (provoquées par la fatigue, le stress, l'exposition au soleil, l'immunodépression, ...)

Modes de transmission spécifiques

  • Rapport sexuel : par contact direct avec les vésicules* présentes au niveau de la vulve*, du pénis ou de l'anus ou par les sécrétions provenant du col utérin, du vagin, de l'urètre*, de l'anus.
  • Si herpès buccal (bouton de fièvre) : transmission possible mais peu fréquente de la bouche à la vulve, au pénis ou à l'anus.
  • Par transmission de la mère à l'enfant.

Mode de protection

Préservatif (protection réelle mais pas totale)


 

* Frottis : prélèvement médical sans douleur d'un liquide ou de cellules de l'organisme en vue d'un examen microscopique.

* Vésicule : dans le cadre de l'herpès génital, boutons de petite taille

* Vulve : l'ensemble des organes génitaux externes de la femme.

* Urètre : le canal de sortie de la vessie.

Téléchargez le flyers